Oeuvres de Michel-Ange : 10 artefacts qui ont marqué l’histoire de l’art

Alp Karaçaylı

Alp Karaçaylı

Part time iletişimci full time sinefil

Les œuvres de Michel-Ange ont apporté une grande contribution au patrimoine intellectuel de l’humanité, en particulier à l’histoire de l’art. La principale raison en est que l’artiste répond pleinement au climat intellectuel façonné par la Renaissance. Avec le sujet cartésien qui a émergé avec la Renaissance , l’intérêt pour la vie humaine s’est progressivement accru. Cela conduit au développement des sciences factuelles et observationnelles à l’avenir. De même, l’importance accordée au pouvoir productif de l’homme augmente de façon exponentielle. Michel-Ange, d’autre part, est parmi les architectes du processus de développement, juste au tout début de cette séquence d’événements.

michel-ange

Considérant les œuvres de Michel-Ange et la qualité de ces œuvres, il est possible de se rendre compte qu’il a créé une identité qui a marqué l’histoire. Michel-Ange nous propose un voyage artistique de la sculpture à l’architecture, de la peinture à la poésie. Au cours de ce voyage, de nombreuses transformations de la pensée de l’humanité, notamment dans l’histoire de l’Italie, sont rencontrées.

Ce qui est exposé aujourd’hui, pièces manquantes et manquantes, et œuvres de Michel-Ange est un corpus profond. Maintenant, nous pouvons tous commencer à parcourir ce corpus, qui est d’une grande importance pour l’histoire. Avec notre liste d’œuvres de Michel-Ange, nous examinons de plus près les chefs-d’œuvre du grand maître.


Œuvres de Michel-Ange

1) Bacchus : Accent profond sur l’être humain

Œuvres de Michel-Ange

Bacchus est l’œuvre de Michel-Ange inspirée du dieu romain du vin du même nom, Bacchus. Aujourd’hui, il peut être visité au Musée national du Bargello à Florence, en Italie. L’importance de l’œuvre produite par l’artiste de génie à un jeune âge de 21 ans équivaut à la taille de la sculpture.

Il ne serait pas faux de dire que Bacchus reflète toutes les caractéristiques du début de la Renaissance. C’est un fait connu que les gens ont glorifié les dieux auxquels ils croyaient de diverses manières à travers l’histoire. Si cette situation apparaît tantôt dans les apparitions gigantesques des dieux, tantôt elle apparaît dans leurs hauts traits caractéristiques.

Cette signification, que l’homme attribue aux dieux comme sujet historique, commence à se transformer avec la Renaissance. L’œuvre de Bacchus fait également partie des premiers tournages de cette transformation. Michel-Ange essaie de ressembler habilement aux contours du corps humain en sculpture. De cette façon, une référence importante est faite à la distinction entre l’homme et Dieu.

Les grappes de raisin que Bacchus tient dans sa main forment aussi ses cheveux. La créature mythique qui se tient à côté de lui n’est autre qu’un satyre d’apparence humaine. Bacchus est toujours l’une des œuvres les plus populaires de Michel-Ange aujourd’hui.


2) Pietà : Chef-d’œuvre divin de la Renaissance

Pietà : chef-d'œuvre divin de la Renaissance

Pietà, comme Bacchus, est l’un des premiers exemples des œuvres de Michel-Ange. L’artiste de génie qui a produit Bacchus à l’âge de 21 ans conçoit Pietà après une interruption de deux ans. N’allons pas sans dire que l’œuvre appartient à Michel-Ange sans y penser. Ce que nous voulons dire ici, c’est que l’œuvre porte la signature de Michel-Ange sous tous ses aspects.

Même Hz. Il y a aussi la propre signature de l’artiste sur la région du cou de Meryem. Le créateur de la Pietà et son importance en termes d’histoire de l’art est à un niveau étonnant. Sa mère, qui était morte, Hz. Une représentation anatomiquement magnifique de Jésus allongé sur les genoux de Marie est présentée.

Cette représentation est obtenue par le rendu parfait des lignes du corps, tout comme chez Bacchus. L’objectif principal de l’artiste ici est de faire référence à l’écart entre Dieu et l’homme.

De même, l’interprétation émotionnelle placée sur les traits du visage des représentations de Jésus et de Marie a une signification géniale. Les études de cadavres et les lectures d’anatomie de Michel-Ange ont joué un rôle majeur dans l’émergence de la Pietà. L’œuvre, réalisée en 1500, peut être visitée aujourd’hui dans la Basilique Saint-Pierre.


3) La statue de David : un chef-d’œuvre sacré hérité

Œuvres de Michel-Ange

On a souvent dit qu’en plus d’être un artiste de génie, Michel-Ange est aussi un créateur qui défie l’autorité. Michel-Ange a un caractère qui s’oppose strictement à être commandé dans le processus de création de ses œuvres. C’est précisément pour cette raison qu’il ignore les ultimatums qui lui sont adressés lors de la création de la statue de David.

Il apporte une perspective différente à l’histoire de David et Goliath, qui a été dépeinte de diverses manières à travers l’histoire. Au centre de ce regard se trouve une représentation sans Goliath. Mais est-ce la seule caractéristique qui rend la gigantesque statue unique dans l’histoire ? Bien sûr que non. La représentation de David suscite autant de réactions que l’absence de Goliath.

Bien qu’il ait été accepté comme un chef-d’œuvre par les comités d’art de l’époque, il a été critiqué par le public. Familier de toutes les formes de l’art grec ancien, Michel-Ange célèbre la même période dans cette œuvre.

La représentation de David dans la statue contredit l’histoire de David, qui a été représenté à plusieurs reprises dans l’histoire. La raison principale en est l’intérêt pour la relation entre les dieux grecs anciens et les humains. Il est possible de visiter son travail dans la Galerie de l’Académie à Florence.


4) Vierge à l’Enfant ou Vierge de Bruggeli : une œuvre néoplatonicienne

Michel-Ange travaille

La Madone et l’Enfant représentent le néoplatonisme parmi les œuvres de Michel-Ange. Le néoplatonisme est fondamentalement un mouvement qui se crée philosophiquement. Mais au fil du temps, le courant vogue vers l’art et la science. En ce sens, on peut dire qu’en peu de temps, c’est une tendance qui représente la perspective de la vie dans tous les domaines de la vie.

Il n’est pas surprenant que cette idée soit au cœur de l’attitude ultra-divine et ultra-réaliste des œuvres de Michel-Ange. Le créateur, qui faisait référence aux apparitions divines de la Grèce antique à la Renaissance, utilise la même technique dans cette œuvre.

Comme dans la Pietà, le récit Jésus et Marie réapparaît. La principale différence dans ce travail est que Jésus est un enfant. Cependant, comme dans ce travail, des lignes faciales et corporelles extrêmement réalistes sont préférées.

Il est remarquable pour être un exemple de la doctrine du néoplatonisme de recherche de la perfection divine. Il est tout à fait possible de retrouver dans cette œuvre toutes les facettes de la créativité, de l’originalité et de la haine de la copie. La Madone de Bruggelu fait également partie des œuvres les plus originales et personnelles de Michel-Ange.


5) La création d’Adam : la représentation divine de la Terre

La création d'Adam : la représentation divine de la Terre

La Création d’Adam est peut-être l’une des œuvres de Michel-Ange que nous rencontrons le plus aujourd’hui. La raison en est à la fois la beauté que l’œuvre crée dans la région où elle se trouve et son contexte historique. Presque tout le monde a rencontré une copie de la création d’Adam à n’importe quel moment de la vie quotidienne.

Cette rencontre peut prendre la forme d’un revêtement mural, d’un sticker d’ ordinateur ou d’une coque de téléphone. L’importance de La Création d’Adam en termes d’histoire de l’art est qu’elle répond pleinement aux désirs de son créateur. Michel-Ange est nommé à ce poste par l’autorité politique et religieuse de l’époque.

Plus précisément, de telles représentations divines doivent être faites sur le plafond de la chapelle Sixtine. Michel-Ange produit cette création qui a fait le plus de bruit dans l’histoire et l’a rendu célèbre. L’œuvre représente essentiellement la rencontre d’Adam et de Dieu.

Dieu et Adam se tendent la main, mais cela ne se produit pas en se rencontrant. Autour de Dieu se trouve un groupe d’humains et d’anges. On remarque qu’ils portent le dieu dans un large lit. Cependant, selon diverses sources, cette structure en forme de lit est utilisée pour symboliser l’esprit humain. La Création d’Adam est devenue l’œuvre la plus connue de Michel-Ange.


6) Doomsday – Le Jugement dernier : un monde divisé en deux

Œuvres de Michel-Ange

Pour le Jugement dernier ou le Jugement dernier, l’un des exemples les plus importants de la représentation gothique peut être défini sans hésitation. C’est peut-être l’une des représentations divines les plus sombres des œuvres de Michel-Ange. La raison en est, bien sûr, la vision originale et indépendante de l’art de Michel-Ange.

Le Jour du Jugement parle de Jésus ressuscité emmenant l’humanité au paradis et en enfer. Cependant, il y a beaucoup de choses qui vont dans le sens inverse dans le travail. Le premier d’entre eux est que la représentation de Jésus semble être tout à fait construite en fonction de son origine historique. Jésus, dont le corps terrestre s’affaiblit sous l’effet de sa souffrance, dessine une apparence semblable aux dieux grecs.

De même, l’œuvre est à l’opposé du Jésus barbu et habillé qui apparaît dans la théologie chrétienne. Dans son apparence imberbe et nue, Jésus prépare les gens pour leur voyage éternel et le processus de jugement.

Le Jugement dernier, qui orne la chapelle Sixtine, donne vie à de nombreux concepts tels que le ciel et l’enfer, le mérite et le péché. Il se concentre sur la représentation de leur berger divin à côté des gens alors qu’ils vont vers l’éternité. Il serait juste de dire l’opposition et l’unité absolues de ceux qui souffrent et de ceux qui jouissent.


7) Le verdict de Moïse : un essai sur le réalisme radical

Le jugement de Moïse : Essai sur le réalisme radical

Le Jugement de Moïse, ou la statue de Moïse en abrégé, est l’une des œuvres de Michel-Ange qui repousse les limites du réalisme. 16. Au début du siècle, le pape II. Avec la mort de Julius, l’œuvre du Jugement de Moïse commence. La sculpture est également connue pour être l’une des œuvres les plus anciennes de Michel-Ange.

Statue de Moïse du Pape II. Julius a été déposé dans sa tombe exactement 32 ans plus tard. Cependant, même tout au long de ce processus, l’artiste essaie de faire un travail magnifique. Le Jugement de Moïse, comme toutes ses autres œuvres, est une œuvre d’un réalisme extrême. Comme dans les représentations de Jésus et de David, Moïse se débarrasse également de ses représentations passées.

La principale raison en est que Michel-Ange se nourrit d’idées néoplatoniciennes. La représentation de Moïse dans l’œuvre a une apparence incroyablement forte et athlétique. Lorsqu’on lit attentivement l’ouvrage, on remarque que Moïse se prépare à passer à l’action.

Il est également possible de voir les 10 tablettes debout à côté des bras de Moïse, qui s’apprêtait à se lever. Une autre caractéristique intéressante de l’ouvrage est l’ajout d’une description résultant d’une erreur de traduction. Les cornes sur la tête de Moïse étaient à l’origine utilisées pour décrire un mot signifiant lumière éclairante.


8) L’esclave mourant : l’expression de la vie et de la mort

L'esclave mourant : l'expression de la vie et de la mort

Parmi les œuvres de Michel-Ange, l’Esclave mourant est peut-être l’œuvre dans laquelle les sentiments et les émotions sont le plus exprimés. C’est l’une des œuvres où la fine ligne entre la vie et la mort est habilement tracée dans l’histoire de l’art. La raison en est non seulement le génie de Michel-Ange en sculpture et en architecture, mais aussi son lien étroit avec la peinture.

Grâce à ce lien, l’esclave mourant apparaît. Le but de l’ouvrage, le Pape II. Pour être planté sur la tombe de Julius après sa mort. C’est exactement ce qui se passe. En effet, le pape II. Dans un premier temps, de nombreux travaux furent envisagés pour la tombe de Jules.

Cependant, certaines de ces œuvres n’ont jamais été achevées, tandis que d’autres sont aujourd’hui perdues. Quand on regarde l’œuvre, la première chose que l’on remarque est l’unité de la vie et de la mort. Dans l’œuvre magistralement conçue, l’union de la mort et de la vie est présentée avec une expression incroyable.

Cependant, la netteté des traits du visage de l’esclave mentionné dans la sculpture nous le présente. La sculpture représente l’être humanoïde sous tous ses aspects. C’est comme une structure qui se prépare à devenir un être humain, pour ainsi dire. La sculpture, comme toutes les autres œuvres de Michel-Ange, a une apparence qui révèle ses émotions et ses sentiments.


9) La basilique Saint-Pierre : le géant architectural de la Renaissance

Michel-Ange travaille

La basilique Saint-Pierre est l’une des plus grandes œuvres architecturales non seulement de Michel-Ange mais aussi de l’histoire de l’art. La construction de la basilique, qui se trouve aujourd’hui au Vatican, prend de nombreuses années. L’architecte principal de l’œuvre, dans laquelle de nombreux architectes différents ont des contributions communes, n’est autre que Michel-Ange.

Il est possible de trouver les œuvres de noms tels que Carlo Maderno, Gian Lorenzo Bernini et Donato Bramante dans la basilique. La basilique Saint-Pierre est l’un des lieux qui donne aujourd’hui un sens historique à la ville de Rome. C’est l’un des premiers endroits visités par tous ceux qui se rendent en Italie et surtout à Rome.

Dès que vous entrez dans la rue où se trouve la basilique Saint-Pierre, des stalagmites alignées les unes en face des autres vous attendent. En passant par ces stalagmites, l’accès à la structure sacrée est assuré. Ce n’est pas la seule caractéristique distinctive de la basilique Saint-Pierre, qui compte parmi les exemples les plus élémentaires de l’architecture de la Renaissance.

La basilique fait également partie de la mémoire historique et culturelle commune de l’humanité d’aujourd’hui. Nous recommandons ce bâtiment qui éclaire une ville de sa lumière à tous les passionnés d’architecture, d’art et de culture. La basilique Saint-Pierre est le chef-d’œuvre le plus remarquable parmi les œuvres de Michel-Ange.


10) Le tourment de saint Antoine : génie de l’enfance

Le tourment de saint Antoine : génie de l'enfance

Les œuvres de Michel-Ange donnent vie aux scènes les plus importantes de l’histoire chrétienne. Saint Antoine et son histoire sont d’une grande importance en termes de théologie chrétienne. A l’âge de 13 ans, Michel-Ange dessine un tableau représentant saint Antoine. La peinture représente Saint Antonio, qui a été monté dans le ciel par des anges dans le désert. Cependant, la peinture concerne le moment où saint Antoine est attaqué par des démons au moment où il monte dans le ciel.

Le tableau, qui a changé de mains de diverses manières au cours de l’histoire, est maintenant exposé dans une galerie d’art au Texas. Au premier regard sur le tableau, un homme monté au ciel attire l’attention. Il y a diverses créatures démoniaques autour de cet homme et elles lui tiennent les bras.

L’expression faciale de saint Antoine représente un esprit épuisé essayant de se débarrasser du mal. Ses mains, ses bras et presque tout son corps ont été possédés par des démons. De ce point de vue, la peinture reflète également le climat médiéval de la pensée. Il y a des références à de nombreux sujets tels que le fait d’être trompé, possédé et poussé au péché par Satan. Une interrogation est faite sur la réponse que donnera Saint Antoine. Cependant, il n’est pas clairement présenté dans ce tableau.


Suite à notre liste d’œuvres de Michel-Ange, un contenu connexe susceptible de vous intéresser :

https://ceotudent.com/tablolarin-hangi-ressama-ait-oldugunu-anlamanizi-saglayacak-bilgiler

https://ceotudent.com/ressamlarin-hayatini-anlatan-filmler

Yorumlar (0) Yorum Yap

/